Horizons et perspectives

Un lieu de recherche pour l’éducation

La recherche à la Faculté est en plein essor. En effet, alors que près de la moitié des professeurs sont solidement établis en recherche, un nombre important de nouveaux professeurs sont venus enrichir la communauté facultaire au cours des dernières années.

La recherche est orientée vers les enjeux éducatifs et sociétaux en matière d’éducation, notamment ceux liés à une éducation accessible à tous et ce, tout au long de la vie. S’inscrivant dans des contextes multiples (formels, informels), elle est menée dans le cadre de nombreux partenariats avec des milieux diversifiés, qu’ils soient scolaires, communautaires, professionnels, gouvernementaux ou autres.

La recherche à la Faculté est novatrice, multidisciplinaire et ancrée dans une pluralité des épistémologies et des méthodologies. Elle est réalisée principalement en français, dans le contexte majoritairement anglophone de l’Amérique du Nord.

Qu’elle soit subventionnée ou non, la recherche menée par les professeurs de la Faculté contribue au développement des connaissances scientifiques, à la qualité de l’enseignement, ainsi qu’à la consolidation des engagements sociaux. Elle est fortement caractérisée par la mobilisation des savoirs.

Description des pôles de développement et des axes de recherche

Les pôles de développement constituent, pour leur part, des créneaux, en consolidation ou émergents, porteurs d’avenir pour favoriser un essor et pour exercer un effet de structuration important de la recherche à la Faculté au cours des cinq prochaines années. Les quatre pôles de développement de la recherche ciblés pour la période 2014-2019 sont :

Éducation tout au long de la vie

De nos jours, l’éducation revêt un caractère global et permanent. Elle s’intéresse aussi bien au milieu des services de garde (petite enfance), qu’à la pédagogie de l’enseignement au collégial et à l’université, ou qu’à la formation en milieux de travail (formation des adultes). L’éducation tout au long de la vie reflète la mission même de la Faculté des sciences de l’éducation, soit contribuer à favoriser l’accès à la meilleure éducation possible, à tous les âges de la vie, en ayant le souci de répondre aux besoins d’apprentissage diversifiés, dans une perspective de respect des personnes et de la diversité humaine, ainsi que d’équité et d’égalité des chances

Mieux-être individuel et collectif, citoyenneté et environnement

Ce pôle réunit des problématiques diverses, qui se rejoignent à travers les enjeux de formation et d’éducation des individus et des collectivités, en milieu formel ou informel, pour contribuer à leur bien-être et à leur engagement envers une société respectueuse de son milieu de vie. Ces enjeux font la démonstration que les sciences de l’éducation sont devenues un carrefour scientifique vers lequel convergent plusieurs modes d’appréhension de questions de plus en plus complexes, que ce soit la qualité des services de garde pour le bien-être des enfants et de leurs familles, la prévention de la violence, l’éducation relative à l’environnement, etc.

Développement numérique et technologique

Ce pôle vise le développement des recherches sur les enjeux liés à l’intégration du numérique en éducation par les différents acteurs scolaires (gestionnaires, enseignants, apprenants, etc.), l’origine et l’évolution des diverses formes d’articulation présence-distance (formation à distance, formation hybride, apprentissage mobile, etc.), les outils diversifiés d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation (jeux vidéo éducatifs, environnements numériques d’apprentissage, etc.) et les interactions avec les dimensions socioculturelles, dans une approche didactique, psychopédagogique, neuroéducative ou interdisciplinaire. Il inclut également toutes les dimensions liées au rapport des apprenants avec la science et la technologie. Réinvestir l’avancement des connaissances en interaction étroite avec la formation initiale et continue, ainsi que la collaboration avec les milieux de pratique, accroître les effets de l’avancement des connaissances sur l’orientation des politiques éducatives et publiques, de même que sur la sensibilisation des décideurs aux enjeux relatifs au développement numérique et technologique : voilà des problématiques qui interpellent les acteurs et les organismes en éducation, ainsi que la société en général.

Apprentissage, cognition, neurosciences

Le pôle «Apprentissage, cognition, et neurosciences» s’articule en deux volets. Le premier concerne l’analyse des différents niveaux dans l’apprentissage. Ainsi, le traitement de l’information qui sous-tend l’apprentissage fait intervenir plusieurs systèmes ou couches possédant chacun leurs contraintes et leurs possibilités. Ces couches peuvent être étudiées isolément ou en interaction. Elles concernent la psychophysiologie cognitive et affective, la cognition et les émotions, de même que les interactions sociales. Ce pôle implique aussi l’analyse et le design des contextes d’apprentissage. Ce second volet rend compte à la fois d’une vision de l’apprentissage comme activité humaine à la fois naturelle et complexe, qui s’inscrit en continuité de même qu’en complémentarité avec d’autres activités de l’apprenant.

Axes de recherche

Ni exclusifs ni limitatifs, les axes de recherche constituent de grandes thématiques autour desquelles s’articule une part importante de la recherche à la Faculté des sciences de l’éducation. Elle se déploie sur les six grandes thématiques suivantes :

Apprentissage, enseignement, formation et évaluation en éducation

L’apprentissage, l’enseignement, la formation et l’éducation en général sont les fondements mêmes de la mission facultaire et en constituent un des axes majeurs de recherche. La Faculté mise sur des recherches d’avant-garde portant notamment sur : les contextes d’apprentissage, d’enseignement, de formation et d’éducation au regard des réalités et de la diversité sociales, culturelles, environnementales, économiques, etc.; les didactiques générale, disciplinaires et spécialisées; les moyens et les méthodes d’apprentissage, d’enseignement, de formation, d’évaluation et d’éducation; les ressources existantes et le développement de nouvelles ressources; les problématiques liées aux changements, à l’innovation et à l’application des réformes; l’analyse des pratiques des acteurs de l’éducation formelle et informelle.

Populations vulnérables et milieux éducatifs

Des études, tant fondamentales qu’appliquées, sont développées dans cet axe en vue d’accroître la persévérance et la réussite de tous les apprenants avec une attention particulière aux plus vulnérables : soit les élèves handicapés ou ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage, mais aussi les personnes issues de groupes marginalisés, de milieux socioéconomiques défavorisés, de l’immigration et de divers groupes ethnoculturels, linguistiques et religieux. Ces études visent l’articulation entre la connaissance des caractéristiques particulières de ces populations, les savoirs disciplinaires à enseigner et l’intervention éducative aux différents cycles de vie: petite enfance, enfance, adolescence et âge adulte. Interpellant autant les acteurs de l’éducation, incluant les parents, comme les personnes elles-mêmes, les organismes d’éducation, que la société en général, ces problématiques nécessitent une approche transdisciplinaire, collaborative et intersectorielle.

Politiques et gestion en éducation

Les politiques et la gestion en éducation constituent une trame de fond sur laquelle se construit le système éducatif. Les recherches dans ce champ contribuent largement au développement social, économique, politique et éducatif du Québec. À ce titre, il est primordial de déployer l’expertise de recherche dans ce domaine, notamment en ce qui a trait à l’organisation, à la nouvelle gouvernance et à la gestion axée sur les résultats, aux modes et aux processus de reddition de comptes, aux innovations et aux partenariats en milieux scolaires et éducatifs, à la gestion stratégique du changement et au climat organisationnel, au développement des politiques et des institutions, à l’évaluation des politiques ministérielles et des programmes en matière d’éducation.

Éducation à la vie en société, à la santé et à l’environnement

Le thème société, santé et environnement implique, notamment, l’importance du bien-être et de la santé des individus tout au long de leur vie, une bonne connaissance de la langue pour s’intégrer activement à la société et une éducation à l’environnement et à l’écocitoyenneté qui s’imposent dans une société de plus en plus soucieuse de son mieux-être individuel et collectif, ainsi que de la qualité de son environnement.

Fondements de l’éducation

Les fondements de l’éducation constituent un domaine interdisciplinaire qui s’intéresse à l’étude de l’organisation, du développement et de l’innovation en éducation, ainsi que des fondements et des enjeux des discours éducatifs, compte tenu des dimensions historiques, psychologiques, sociologiques, politiques, économiques et culturelles de l’éducation. Les fondements de l’éducation concernent tous les ordres d’enseignement et s’intéressent aux assises de l’éducation et à l’éducation comparée. Ce domaine d’étude examine les positions philosophiques, idéologiques, épistémologiques et axiologiques qui influencent les pratiques éducatives contemporaines. Les recherches portent notamment sur les fondements historiques, épistémologiques et conceptuels des théories éducatives, l’éthique professionnelle des acteurs de l’éducation ou leur identité professionnelle au regard des finalités de l’éducation.

Mieux-être et développement professionnel

Le mieux-être, la formation de la main-d’oeuvre et le développement professionnel constituent des préoccupations majeures dans le contexte socioéconomique actuel et au regard de la précarisation de l’emploi et du travail. Les recherches de cet axe portent notamment sur : les enjeux de santé psychologique et d’équilibre de vie des élèves, des étudiants, des acteurs de l’éducation et des travailleurs; les choix, les transitions et les trajectoires scolaires et professionnelles; les méthodes d’accompagnement scolaires et professionnelles (counseling, coaching, mentorat, formation, etc.); la formation continue, le développement et l’acquisition de compétences et d’habiletés nécessaires à l’exercice d’un métier, d’une technique ou d’une profession; la création d’environnements favorables au développement des compétences dans les entreprises et les organisations communautaires; les problématiques d’insertion professionnelle, de réinsertion et de maintien durable en emploi.

Expertise des professeurs

Nous vous invitons à consulter le répertoire des professeurs de l’UQAM pour connaître l’expertise de notre corps professoral à l’adresse suivante : http://professeurs.uqam.ca/

 

Faculté des sciences de l’éducation

La Faculté des sciences de l’éducation accueille chaque année de futurs éducateurs, enseignants, formateurs et spécialistes, inscrits dans 35 programmes. Lieu d’excellence, la Faculté est résolument engagée face aux enjeux du XXIe siècle. En collaboration avec les milieux de pratique, elle contribue à offrir une formation réputée qui allie innovation, polyvalence et engagement citoyen.

Suivez-nous

Coordonnées

Faculté des sciences de l'éducation
Local N-R505
1205, rue Saint-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R9